CONCORDE

concorde@concorde-a-u.com

22 rue Adolphe Thiers, 13001, Marseille
13 rue du Capitaine Madon, 75018, Paris

04.86.77.36.71

Revivre en centre-bourg, Pieusse

2015

Concours


Organisateur : CAUE de l’Aude
Etat : Non-retenu

 

 

Pieusse offre une image paradigmatique du développement des territoires ruraux français de ces trente dernières années. Marquée par l’accélération des mobilités et les nouveaux modes de vies ruraux, elle a vu son territoire se développer sous forme des tissus pavillonnaires plus ou moins lâches, quand son centre-bourg périclitait. Le centre-bourg, les équipements publics et les quartiers alentours forment un organisme complexe dont le centre est la pièce maîtresse. Le défi du rééquilibrage fonctionnel et paysager entre le centre-bourg, ses abords et les autres quartiers de la commune nécessite non pas de s’affranchir de ces paradigmes, mais d’en infléchir les effets en les accompagnant en douceur dans une nouvelle direction, en offrant les garanties d’une autre qualité résidentielle.
Le processus mis en œuvre se déroule sur une dizaine d’années et n’est pas tributaire d’une intervention lourde instantanée. La gestion des vides, de leur remplissage ou de leur requalification se fait en douceur, dans le temps. L’intervention publique monte en puissance, en s’appuyant sur un dialogue avec les propriétaires dans le cadre d’associations foncières urbaines qui garantissent que le remembrement effectué n’aille pas à l’encontre de leurs intérêts. La commune, si elle est au centre du jeu d’acteurs, ne pourra agir seule dans le temps, et devra s’entourer de partenaires, ce qui renvoie au caractère multi-scalaire des territoires ruraux aujourd’hui. Autres collectivités, établissements publics, mais aussi habitants et associations locales peuvent ainsi être parties prenantes du processus de transformation des tissus. Les démolitions nécessaires pour aérer le centre-bourg restent parcimonieuses, et ciblent les bâtiments les plus vétustes et ne présentant qu’un faible intérêt architectural et patrimonial.
Ces interventions font émerger des tissus dont le grain et la texture fournissent de nouvelles conditions d’habiter. Les espaces extérieurs dégagés dans le centre peuvent être des espaces privatifs, directement associés à un logement particulier. Mais certains sont aussi des espaces communs, liés à quelques logements, et offrent des lieux de vie collective et de rencontre tout en respectant une véritable intimité. Les dispositifs architecturaux, en s’appuyant sur la valeur patrimoniale du bâti garantissent des vis-à-vis maîtrisés, la conservation des alignements de rues, une évolution des unités de logement et les rapports entre bâti existant et architecture moderne. La structure des espaces publics renforce les liens entre les différents tissus, et assure en douceur la transition du centre à ses abords. La nouvelle place centrale fait émerger une nouvelle image de la commune, et redonne une consistance plus amène à son bourg. Dans les tissus pavillonnaires à proximité du centre, les espaces libres accueillent de nouvelles constructions, qui s’intègrent en continuité du bourg et des espaces publics sur son pourtour, tout en permettant aux propriétaires actuels ainsi qu’à la commune de valoriser leurs propriétés.